Découvrez

Comment bien choisir son photographe de mariage ?

C'est le grand Jour d'ici quelques temps ! Vous êtes à la recherche d'un photographe et vous allez comparer les prestataires photos ; vous avez bien raison !
Tout au long de cet article, vous allez découvrir les points méga-super-importants sur lesquels vous devriez porter une grande attention.
Soyez mieux armé pour évaluer la qualité d'une prestation photo !

« Pourquoi bien comparer ? » 
Un mariage (mais c’est aussi valable pour tout événement pour lequel vous investissez dans une prestation photo) est un moment unique. La prestation photo est LA prestation la plus importante. C’est la seule qui existera encore dans 10, 20, 30, 40 ans et qui sera un véritable héritage pour les générations suivantes.
Si vous faîtes le mauvais choix, malheureusement vous ne pourrez pas revenir en arrière. Vous aurez honte de montrer les photos, de les regarder et elles termineront au fin fond d’un disque dur. 
C’est un peu comme en immobilier, si votre seul critère est « le coup de coeur » (et le prix) vous risquez d’acheter une maison jolie en apparence mais dont la plomberie ou les fondations seraient défaillantes.

« En bref » 
D’une manière générale, pensez toujours à bien préparer vos questions ; pour faciliter la compréhension du photographe. Vos questions doivent être précises, non interprétables et facile à comprendre. 
Faîtes une feuille par prestataire avec ses coordonnées, son tarif, le contenu de la prestation, une colonne + et une colonne -. Inscrivez-y, au fur et à mesure les réponses qui vous sont données et pourquoi pas vos impressions. Evitez d’écrire des phrases, utilisez simplement des mots clés : « agréable » « précis » « ouvert » « attentif » « matos pro »… 
Ces fiches vous permettront de mieux vous y retrouver pour comparer d’un coup d’oeil et faire votre choix.

« 95% des couples font cette erreur«  
La plupart des couples se limitent à trois critères : le prix, les photos présentées et le feeling. Logique me direz-vous, mais faire son choix sur ces seuls critères c’est prendre le risque de grande déception.

« Oui mais moi je veux une prestation de qualité à un prix très bas » 
Une BMW neuve au prix d’une Fiat Panda ça n’existe pas. C’est identique pour une prestation de service. 
Une prestation photo de mariage représente un certain coût. En moyenne les Français y consacrent 15% de leur budget mariage. 
Derrière des prix très bas peuvent naître de grandes déceptions (et parfois, c’est aussi valable avec des prix très hauts !). Il n’y a pas de secret, un prix très bas est forcément lié à une réduction de la qualité de la prestation. Assurez-vous que, dans le prix qui vous est annoncé, les éléments de bases sont inclus : préparation, déplacement, retouches des photos, mise à disposition des photos, droit d’utilisation, TVA… 
Quoiqu’il en soit un photographe travaille pour gagner sa vie ; tirer les prix vers le bas à l’infini, c’est aussi précariser des professionnels.
Si vous cherchez uniquement une personne pour appuyer sur un bouton effectivement mieux vaut ne pas faire appel à un prestataire, votre petit cousin le fera très bien et gratuitement.

« Il est vraiment pas cher et en plus il m’a montré de belles photos de son travail » 
Le prestataire, sur son site ou lorsque vous le contacterez, vous montrera certainement « ses plus belles photos ». C’est bien normal. 
Comme vous cherchez un photographe de mariage, il faut qu’il vous présente des photos de mariages ! A l’heure d’internet, malheureusement certains prestataires, vous présenteront des photos qui ne leur appartiennent pas. Pour vous assurer que les photos lui appartiennent bien demandez à voir beaucoup plus de photos des mariages qu’il vous a présenté, même si elles sont moins jolies.

« Le feeling ça compte ? » 
A juste titre, la manière dont vous vous sentez avec un photographe est importante notamment si il est présent plusieurs heures. 
Néanmoins, certains photographes interagissent très peu avec les mariés et les invités ; soit parce que c’est dans la méthode de travail et/ou la personnalité du photographe, soit parce que les mariés l’ont demandé ; auxquels cas le feeling n’a que très peu d’importance. 
Les éléments subjectifs doivent aussi être complétés par des éléments beaucoup plus pragmatiques et raisonnables. N’oubliez pas qu’« être sympa » n’est pas un métier.

« L’illusion des cadeaux… » 
En fonction de la durée et du montant final du devis des prestataires, dont moi, vont inclure « gratuitement » des suppléments (plus communément appelés « cadeaux » 😁) . Parfois ils vous permettent de faire des économies importantes. Par exemple sur certaines prestations, j’inclus sans surcoût la mise à disposition d’une borne photo booth/selfie. Mine de rien si vous la louez séparément, elle vous reviendra entre 400€ et 600€.
Là où il faut être vigilant, c’est lorsque la liste de cadeau devient « infinie ». Bon nombre de clients me font des listes sans fin de cadeaux proposés par d’autres prestataires. Ces « cadeaux » sont souvent bas de gamme et permettent souvent de vendre une prestation à des tarifs très élevés. La priorité est d’abord d’avoir de belles photos de son mariage.

« Les photos sont remises brutes ou corrigées ? » 
Il faut qu’elles soient corrigées (retouchées). C’est ce qui fait toute la personnalité d’une photo et c’est, entre autre, la plus-value à faire appel à un prestataire. 
Si les photos sont rendues brutes, vous ferez de grosses économies mais les photos seront quasiment inexploitables ou d’une banalité sans intérêt et à coup sur pas à la hauteur d’un événement comme celui-ci.

« La quantité de photos » 
Forcément, vous, vous en voudrez toujours plus pour le même prix. Mais ne vous faîtes pas d’illusion, un photographe qui vous promet de l’illimité va forcément réduire la qualité de la prestation quelque part. Et il y a fort à parier que ce sera sur la retouche puisque c’est ce qui prend le plus de temps. Ou alors il vous délivrera des photos qui sont les mêmes avec une légère différence, (un sourire, un battement de cil…). 
A mon avis, la quantité minimale à laquelle vous pourriez prétendre, est de 30 à 40 photos remises corrigées par heure de présence. Si vous avez fait appel à un photographe pour 10 heures vous devriez recevoir entre 300 et 400 photos corrigées minimum. Ce nombre peut bien sur être plus important en fonction des moments qui vont composer votre événement, du nombre d’invités…

« Quand et comment sont rendues les photos ? » 
Demandez un délai précis (et faîtes le figurer par écrit), car après votre mariage vous allez trépigner d’impatience ! 
Certains prestataires mettent des semaines à vous rendre les photos ce qui (sauf prestation très particulière) est anormal. 
Demandez aussi sous quelle qualité sont rendues les photos. Normalement la réponse attendue est : haute résolution. Cette résolution vous permettra ensuite d’obtenir une belle qualité d’impression. 
Assurez-vous qu’il n’y a pas de supplément pour récupérer toutes les photos (ou des droits de diffusion ou d’auteur)

« Le matériel utilisé est déterminent ? » 
C’est ce qui fera ou non la qualité des photos (en plus de la maîtrise de la prise de vue et des outils de retouches). Le matériel professionnel permet de s’adapter à de très nombreuses situations notamment de luminosité. Celle-ci variant beaucoup selon les lieux et moments de la journée. 
N’hésitez pas à demander les références des appareils photos (un professionnel vient toujours avec plusieurs appareils photos) et des objectifs. 
Bien sur vous n’y connaissez probablement rien, contentez-vous de noter les références exactes et vérifiez ensuite sur Google à quel type de public (professionnel ou amateur ?) s’adresse le matériel. 
D’une manière générale, un appareil photo sans objectif à moins de 3000€ n’est pas un appareil professionnel. En dessous de 1500€, c’est le même constat pour les objectifs (c’est le gros tube à l’avant de l’appareil !). 
Il faut aussi vous assurer que le photographe dispose de différents objectifs (grand angle pour les grands groupes et petits espaces ; portrait et téléobjectif pour les photos plus intimes qui permettent de ne pas être collé aux sujets). Certains prestataires proposent des photos faîtes au smartphone (sauf qu’ils ne le vous disent pas).

« Le format de prise de vue » 
Avec cette question vous allez vraiment passer pour un(e) spécialiste ! 
Un photographe professionnel utilise le format d’image RAW (ce dit « RO »). Ce format, qui est, brut, non traité, permet à l’appareil photo d’enregistrer des quantités très importantes d’informations. Cela permet ensuite au photographe, lors de la retouche, de disposer d’une très grande amplitude de corrections et de qualité. Cela ne serait pas possible au format compressé que sont les JPEG. Bien sur une fois les retouches et corrections terminées le photographe doit vous rendre des photos en format JPEG pour que vous puissiez les regarder facilement. 
Si le photographe vous dit qu’il ne connait pas le format RAW ou qu’il ne l’utilise pas, passez votre chemin.

« Les logiciels de retouches »
Si le photographe utilise le format RAW, il doit vous répondre : Camera Raw ou Lightroom et Photoshop. Si il vous cite d’autres logiciels, notez leur nom exact et comme pour le matériel essayez de vous renseigner sur Google pour voir qui les utilise (pros ? amateurs ?). D’une manière générale, un professionnel investit dans des outils professionnels.

« La pratique du photographe » 
Tout d’abord, assurez vous qu’il s’agisse d’un vrai professionnel avec une véritable entreprise. Ne serait-ce que pour des questions d’assurances au cas où il blesse l’un de vos invités ou vous-même. 
D’une manière générale un professionnel pratique beaucoup plus qu’un amateur. Il dispose d’une quantité de matériel très coûteuse et importante qu’aucun amateur ne peut posséder. Il est en effet très rare qu’un amateur possède 3 appareils photos à 3000€ pièce, autant d’objectifs, de flash, 10 batteries et 30 cartes mémoires.

Ensuite intéressez-vous à sa pratique : a-t-il l’habitude des mariages ? Photographe de mariage ne s’improvise pas, il faut maîtriser énormément de techniques photographiques car il y a beaucoup d’imprévus sur lesquels le photographe doit être réactif, notamment les conditions de lumière changeantes. Il est important que le photographe ait une certaine connaissance des cérémonies et sache conseiller, guider et rassurer le couple afin de ne pas rajouter du stress aux mariés le jour J.

« Le comportement du photographe »
Assurez-vous aussi que le photographe ne sera pas un « électron libre » qui au nom de son sens artistique deviendrait exigeant, râleur, peu flexible le jour de votre mariage… Un prestataire exécute une prestation précisément définie en amont avec le couple. Il n’est pas là pour satisfaire en priorité sa vision artistique personnelle, même si ses conseils et expériences peuvent être intéressants et utiles. 
Il est là pour s’adapter à vos attentes, c’est votre événement, pas le sien. Si vous n’avez pas d’attentes ou ne savez pas les formuler, il doit vous aider à les définir. 
Essayez (même si c’est compliqué en amont) de vous assurer que le photographe saura en toute circonstance garder son calme, se montrer patient, attentif, souriant et disponible que ce soit avec les mariés et les convives.

Benoit

Benoit

Photographe professionnel spécialisé dans l'événementiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.